Jardin

Peu importe la température, les ravageurs trouvent un gîte au jardin

Rien de tel que les ravageurs pour vite gâcher une joyeuse séance de jardinage.

Les infestations d’insectes nuisibles volants comme la guêpe et le moustique ou de mammifères comme les taupes sont une réalité pour les jardiniers.

Ceci ne veut pas dire que vous devez les subir. Vous pouvez mettre en place des mesures pour les exclure de votre potager.

Vous trouverez ci-dessous notre guide présentant les espèces les plus courantes de ravageurs des jardins ainsi que des conseils pour vous aider à les chasser.

Pucerons

L’Amérique du Nord compte environ 1350 espèces de pucerons, aussi appelés poux de plantes.

Ces insectes ravageurs se nourrissent le la sève des plantes et s’installent directement sur ou à proximité des végétaux dont elles se nourrissent ; elles peuvent aussi se regrouper sous leurs feuilles et sur les conifères et les arbres à feuilles caduques.

Le puceron est le pire ravageur de plantes cultivées, leur causant plus de dommages que tout autre insecte. Puisqu’il se rassemble en grand nombre pour manger, une infestation peut vite saccager les potagers et les lits de fleurs. Le puceron produit également une substance gluante et sucrée appelée miellat qui attire chez vous les fourmis et les autres insectes amateurs de sucre.

Pour éloigner ces parasites :

  • La coccinelle, le syrphe et la chrysope sont des prédateurs du puceron. Il est possible d’attirer ces insectes bénéfiques en semant les plantes qu’elles aiment, comme l’achillée à feuilles de fougère, l’alysson maritime, l’aneth et le bleuet.
  • L’application de produits vendus librement dans les magasins de jardinage ou quincailleries aidera à les contrôler ou les prévenir ; assurez-vous qu’ils portent portant les étiquettes appropriées.

Moustiques

L’été, les moustiques convergent vers les jardins pour pondre leurs œufs dans l’eau stagnante des bacs à plantes ou pour se poser sur le feuillage ombragé, les buissons et les plantes avoisinantes.

Leur bourdonnement incessant et leurs pénibles piqûres font des moustiques une nuisance, mais ce n’est pas tout. Le moustique peut transmettre des maladies et sa piqûre peut provoquer de très douloureuses inflammations cutanées.

Pour éloigner ces parasites :

  • Débarrassez-vous de toute eau stagnante dans les gouttières, les bains d’oiseaux, les bacs à plantes ou les pots de fleurs.
  • Remplissez les fossés et les trous
  • Veillez à garder les étangs et les fontaines dégagés
  • Réduisez la taille de la végétation environnante

Guêpes et abeilles

Le jardin peut recevoir tout un éventail d’insectes piqueurs, chacun possédant ses caractéristiques distinctes. La guêpe peut piquer à répétition et l’abeille piquera si on la menace. Il importe de rester à l’affût de ces parasites et de leurs nids.

Les abeilles et les guêpes sont des insectes bénéfiques qui pollinisent les plantes. Mais leurs cousins frelons et les taons à rayures jaunes sont parmi les insectes piqueurs indésirables.

Pour éloigner les guêpes et les abeilles :

  • Éclairez les remises et les espaces de rangement où les guêpes pourraient nicher, car elles préfèrent la noirceur. Remplacez également par des ampoules jaunes les ampoules blanches qui attirent les coléoptères et les guêpes.
  • Assurez-vous de l’étanchéité des couvercles de vos poubelles et conservez celles-ci et les arbres fruitiers à bonne distance de la maison, car tous deux attirent ce type d’insecte.
  • Remplissez les trous abandonnés des rongeurs dans votre pelouse avant que les guêpes ne se les approprient.
  • Si vous trouvez un nid de guêpes, faites immédiatement appel à un service antiparasitaire professionnel afin de l’éliminer de façon sécuritaire.

Perce-oreilles

Le perce-oreille fouisse pour se nourrir de la matière végétale morte ou pourrie, d’insectes morts, d’araignées, de pucerons, de pupes de chenilles et de paillis dénichés dans votre jardin. Il y trouve aussi les lieux humides et sombres qu’il préfère habiter.

Bien qu’il exerce une fonction bénéfique en détruisant la matière végétale, le perce-oreille peut aussi s’attaquer aux plantes et aux fleurs saines.

Pour prévenir une invasion de perce-oreilles dans votre jardin :

  • Débarrassez-vous de toute végétation en décomposition
  • Débarrassez-vous également des amas de feuilles, d’herbe coupée et de compost
  • Réparez les fuites des descentes pluviales et les bris dans les systèmes d’irrigation

Punaises de l’érable négondo

La punaise de l’érable négondo suce surtout la sève des gousses de l’érable négondo femelle, mais peut aussi infester les autres érables, les frênes ainsi que les arbres fruitiers comme les cerisiers, les pruniers, les pêchers et les pommiers.

La punaise de l’érable négondo ne mord pas, mais constitue tout de même une nuisance, car elle gâche l’apparence des arbres, laissant derrière elle des feuilles mouchetées et des fruits meurtris.

Pour prévenir une invasion de punaises de l’érable négondo dans votre jardin :

  • Colmatez toute lézarde ou brèche dans les fondations de la maison
  • Réparez tout moustiquaire endommagé et couvrez les sorties d’air
  • Aspirez-les avec l’aspirateur et jetez-les aux ordures

Taupes

La taupe passe le plus clair de son temps sous terre et préfère les sols meubles et humides faciles à creuser et qui attirent de nombreux insectes. Elle affectionne les asticots, les vers, les limaces et les autres insectes et colonise les jardins où elle peut trouver des asticots.

La taupe endommage les propriétés en creusant le long des haies, des trottoirs, des murs ainsi que dans les pelouses, les lits de fleurs et les fondations peu profondes. En creusant, elle expose ou endommage les racines délicates des plantes, créant des zones mortes dans les pelouses et les jardins.

Pour prévenir une infestation de taupes dans votre jardin :

  • Entretenez la pelouse pour décourager les asticots
  • Utilisez de l’huile de ricin comme répulsif ou un sol dense
  • Les chiens et les chats sont les prédateurs naturels de la taupe, ainsi, votre animal de compagnie pourrait s’avérer la solution à ce problème.

Lapins

Le lapin se va fréquemment vers les jardins résidentiels pour trouver nourriture et gîte. Il affectionne particulièrement les herbages, le trèfle, les herbes fines, la laitue, la tourbe, les pissenlits, les feuilles de jeunes arbres, l’écorce, les brindilles et les bourgeons de bouleau, de chêne, d’érable et de cornouiller.

Le lapin peut saccager les potagers et les fermes, grignotant les cultures destinées aux humains et détruisant les coûteux aménagements paysagers et les lignes d’irrigation en plastique.

Pour prévenir une invasion de lapins dans votre jardin :

  • Si vous érigez des clôtures pour dissuader la faune, assurez-vous qu’elles se rendent aussi sous terre
  • Débarrassez-vous des accumulations de débris et de broussailles
  • Installez des clignotants lumineux pour les effaroucher

Ratons laveurs

Le raton laveur mange presque tout ce qui lui tombe sous la main, ce qui signifie qu’il pourrait bien s’acheminer jusqu’à votre jardin, surtout si vous habitez en milieu urbain.

Ce ravageur peut faire d’énormes dommages structurels à votre propriété, particulièrement s’il décide d’y élever ses petits. Il est également porteur de plusieurs maladies qui posent un danger pour les humains.

Pour prévenir une invasion de ratons laveurs dans votre jardin ou votre foyer :

  • Couvrez tout point d’entrée potentiel
  • Éliminez toute source d’alimentation
  • Utilisez des poubelles aux couvercles bien ajustés.
  • Ne laissez pas de nourriture pour animaux domestiques à l’extérieur pendant la nuit
  • Élaguez les branches d’arbres et la végétation et conservez le bois de chauffage dans la remise
  • Si vous trouvez un raton laveur sur votre propriété, faites appel à un service antiparasitaire professionnel afin de les éliminer de façon sûre, légale et sans cruauté.

Fourmis de feu Européenne

Les fourmis de feu vivent dans des monticules faits de boue et de débris de feuilles qu’elles construisent dans les jardins. Elles mangent les insectes morts, les asticots, les sauterelles, les autres espèces de fourmis et les papillons de nuit.

La fourmi de feu peut attaquer les êtres humains et sa piqûre est semblable à une brûlure extrêmement douloureuse.

Pour prévenir une invasion de fourmis de feu :

  • La fourmi de feu s’avère difficile à éliminer, car elle forme des colonies possédant des douzaines de reines et jusqu’à 250 000 ouvrières
  • Conservez les piles de bois loin des structures
  • Élaguez les branches d’arbres et la végétation

Découvrez comment Orkin peut vous aider

Connaissez les parasites résidentiels aussi bien que nous.

Services résidentiels
Besoin de services commerciaux?

Garantie 100% satisfaction ou vous êtes remboursé

Résoudre votre problème de parasites est notre priorité numéro un. Si un nouveau traitement est requis, nous procéderons immédiatement au traitement, et ce sans frais additionnels. Si vous n'êtes pas satisfait du résultat, nous vous garantissons un remboursement intégral de votre paiement.

Éliminez les parasites de votre maison et empêchez-les de revenir

Nous mettons tous nos efforts à écouter, comprendre et évaluer vos besoins particuliers. Demandez dès aujourd'hui, sans obligation de votre part, une estimation gratuite pour un programme personnalisé de lutte antiparasitaire.

Demandez une estimation gratuite de votre résidence
Demandez une consultation gratuite pour votre entreprise