Les dangers associés aux parasites dans l’industrie de fabrication de produits alimentaires

Les parasites vous laissent non seulement avec un sentiment de malaise, mais ils sont également connus pour transmettre des agents pathogènes qui peuvent réellement nous rendre malade. Qu’il s’agisse d’E. coli, de salmonelle, de listeria et de staphylocoque, les parasites peuvent propager des micro-organismes dangereux qui provoquent des maladies ayant des symptômes désagréables comme des douleurs gastro-intestinales, de la fièvre et des nausées.

Grâce à l’abondance de sources alimentaires, d’eau et de refuges, les installations de transformation alimentaire sont une cible de choix pour les parasites, ce qui fait que votre installation est un lieu idéal pour les parasites. Le fait de pouvoir repérer les problèmes parasitaires potentiels et d’avoir des stratégies pour éloigner les parasites de votre installation peut changer complètement la situation en empêchant ces insectes répugnants d’envahir votre entreprise – et de ternir votre réputation.

Lorsque les aliments contaminés par les parasites passent inaperçus et sont expédiés aux clients, vous risquez de subir les conséquences associées aux rappels de produit, ce qui peut perdre la confiance de vos clients et avoir une incidence sur le bénéfice net. En 2018, le déclenchement possible de salmonelle dans l’industrie de la viande a entraîné le rappel de plus de 5 400 tonnes de produits inutilisables, ce qui a coûté des millions de dollars aux transformateurs alimentaires. Ce rappel n’est pas le premier en son genre, et il ne sera pas le dernier. C’est la raison pourquoi il est important pour vous de connaître comment les maladies d’origine alimentaire sont transmises et comment les prévenir dans votre installation.

Comment les maladies d’origine alimentaire sont transmises

Les agents pathogènes comme l’E. coli, la salmonelle, le staphylocoque et la listeria peuvent tous être transmis aux personnes au moyen d’aliments contaminés (téléchargez ces conseils pour en savoir plus sur ces contaminants communs). Bien que les aliments puissent devenir contaminés par de nombreux moyens, les parasites sont des porteurs potentiels d’agents pathogènes dangereux et ils sont connus pour transmettre plus de 250 micro-organismes qui peuvent provoquer des maladies d’origine alimentaire. Les mouches, les blattes et les rongeurs sont les principaux coupables, alors prenez note comment ces parasites transmettent des maladies dans votre installation – et comment vous pouvez éviter que cette situation ne se produise :

Les parasites savent comment se faufiler à l’intérieur

Combien d’espace un parasite a-t-il réellement besoin pour accéder à l’intérieur? Bon nombre de parasites sont capables de se glisser à travers de petites ouvertures ou fissures dans les fenêtres, les portes ou l’extérieur de votre installation.

Par exemple, une souris peut se faufiler dans un trou aussi petit que 7 mm, alors qu’un rat peut pénétrer à l’intérieur d’un trou la grosseur d’une pièce de vingt-cinq cent. Les blattes peuvent aplatir leur corps afin de se glisser dans des espaces restreints, et certaines espèces, comme la blatte américaine, sont même connues pour se servir des égouts comme réseau pour accéder à l’intérieur.

CONSEIL: Afin d’empêcher ces intrus discrets de pénétrer furtivement, procédez à une inspection exhaustive de votre installation et repérez toutes les faiblesses structurelles potentielles qui leur permettront d’accéder ou d’avoir un lieu de refuge :

  • Bouchez toutes les fissures et les ouvertures sur l’extérieur du bâtiment.
  • Réparez ou remplacez les moustiquaires, les bas de porte et les coupe-froids qui montrent des signes d’usure.
  • Gardez les portes extérieures et les fenêtres fermées.

Les parasites peuvent rapidement propager des agents pathogènes

Les rongeurs et les mouches se reproduisent rapidement, et ils peuvent contaminer toute surface avec laquelle ils entrent en contact dans votre installation. À mesure qu’ils se déplacent dans votre installation, les rongeurs laissent derrière eux leurs excréments, leur urine et leurs poils. Ils peuvent également ronger à travers les emballages et propager les agents pathogènes au moyen de leur salive en mangeant les produits alimentaires. Une mouche domestique femelle peut produire jusqu’à 1 000 œufs au cours de sa vie, ce qui permet aux populations de mouches d’augmenter de façon exponentielle. Étant donné que les mouches atterrissent fréquemment et qu’elles régurgitent durant cette période, il y a lieu de se préoccuper lorsqu’elles se déplacent en passant de surfaces répugnantes, comme les égouts et les déchets, aux produits alimentaires.

De plus, les blattes peuvent facilement propager les germes aux surfaces humaines. Ces ravageurs opportunistes mangeront à peu près n’importe quoi, et les bactéries dangereuses peuvent rester dans leurs systèmes pour une période d’un mois.

CONSEIL: Au premier signe d’activité parasitaire, c’est le temps de sortir les produits de nettoyage. L’assainissement régulier et l’entretien de l’installation sont indispensables pour assurer la santé et la sécurité de vos employés et de vos clients :

  • Nettoyez régulièrement les planchers, les plinthes et les murs afin de minimiser les problèmes d’assainissement laissés par ces propagateurs de dégâts indésirables.
  • Essuyez les comptoirs et les armoires.
  • Jetez régulièrement les déchets et assurez que les poubelles sont munies de couvercles hermétiques.
  • Nettoyez les déversements immédiatement et ramassez les miettes ou les débris alimentaires laissés sur le plancher.   
  • Jetez tout débris qui crée des refuges idéaux pour les parasites.

Défense contre les maladies d’origine alimentaire

La première étape pour prévenir une infestation parasitaire – et éviter les contaminants qu’ils transmettent – consiste à travailler avec votre spécialiste en gestion parasitaire d’Orkin Canada et d’inspecter votre propriété de façon approfondie. Nous pouvons vous aider à repérer les problèmes ou les risques parasitaires, et à déterminer les prochaines étapes pour élaborer un programme de gestion parasitaire intégrée (GPI). Les endroits très humides, les sources alimentaires oubliées, la végétation abondante, les faiblesses structurales et les mauvaises pratiques d’entretien et d’entreposage créent des conditions idéales pour l’épanouissement des populations parasitaires.

Gardez à l’esprit qu’aucun programme de gestion parasitaire n’est pareil – une approche universelle pour toute entreprise ne fonctionne pas. Nous essayons plutôt d’adapter votre programme en prenant en compte tous les éléments qui rendent votre installation unique – comme la géographie, le climat, les propriétés avoisinantes, l’âge de l’immeuble et le plan d’étage. Comme les risques parasitaires évoluent avec le temps, nous devrons également établir un programme de surveillance qui permet de rester au fait de toute nouvelle activité parasitaire et de mettre fin à tout problème parasitaire potentiel.  

Et ensuite?

Si vous en avez assez avec les parasites et que vous ne voulez plus vous préoccuper des germes qu’ils propagent dans votre installation, communiquez avec nous. Pour obtenir des conseils sur les maladies d’origine alimentaire communes et comment protéger le bien-être de vos clients, téléchargez ce guide rapide.